L'art de voir, l'oeil de l'expert


L'expert doit mettre en éveil tous ses sens
pour examiner un tableau. Le rapport est physique. Le toucher est nécessaire. Il s'établit une osmose entre l'expert et l'oeuvre d'art. Il doit savoir sentir et écouter l'objet qu'il a entre ses mains pour le faire parler, dépasser sa connaissance théorique qui est nécessaire, mais pas suffisante. Son oeil pointu, affiné, entre dans le tableau. Son regard pénétre et analyse l'oeuvre. Aucun détail ne peut lui échapper. Il doit savoir reconnaître la main de l'artiste à travers son écriture, sa signature, son dessin, ses touches, son sens de la composition, sa palette de couleurs, ses habitudes et ses particularités, ses matériaux et produits utilisés.

L'analyse comparative
Tel un détective, l'expert doit mener son enquête pour identifier une oeuvre. A l'aide de tableaux authentiques, de photos, de documents d'archives, éventuellement de dessins préparatoires il peut établir des cohérences stylistiques pour établir un corpus. Des éléments en apparence disparates peuvent révéler un lien profond ou une provenance certaine. Cette somme d'indices permet de remonter à la genèse du tableau.
"Celui qui regarde la toile refait le même chemin que l'artiste". (Georges Braque)

Un bon expert est passionné par son art
La meilleure école est celle de la pratique quotidienne. Ses études, ses recherches, son expérience sur le même peintre lui permettent de retrouver dans sa mémoire les élèments déterminants de l'artiste qu'ils comparent avec l'oeuvre examinée. L'expert pénétre la personnalité de l'artiste à travers son oeuvre. Il doit tout connaître de la vie du peintre, sa famille, son entourage, ses relations, ses lieux d'habitation, ses voyages, ses expositions, ses marchands, ses collectionneurs etc... Curieux, il ne cesse d'apprendre et de se perfectionner afin de continuer ses recherches dans les archives, les publications, les bibliothèques et les musées en France et à l'étranger. L'expert doit tenir compte de l'évolution de l'artiste, de sa jeunesse à sa maturité. La manière, les goûts changent au cours de l'existence parfois du tout au tout. La fréquentation des galeries, des salles des ventes, des collectionneurs, des historiens, des scientifiques et des confrères est indispensable.
L'expert ne peut se fier à sa première impression, la marge d'erreur est trop grande. Sa certitude doit se forger sur ses connaissances et sur une analyse méthodique de la matière. L'expert doit se montrer prudent dans son jugement et conserver une bonne dose d'humilité. "Dans le doute, abstiens-toi" dit le proverbe. L'expert certifiera l'attribution d'une oeuvre d'art que s'il peut réunir toutes les preuves pour la garantir. Il doit reconnaître l'artiste "dans son oeuvre".

L'expert est un homme de l'art et non un scientifique.

Les instruments de l'expert
Une loupe éclairante pour examiner les détails, les coups de pinceaux, l'écriture du peintre. Une lampe forte en lumière rasante ou tangentielle pour examiner la couche picturale, la finesse des glacis, les aspérités de la surface, les écaillures, l'état du support. Une lampe de wood dont la fluorescence d'ultra-violet fait ressortir les repeints, les lacunes, les signatures contrefaites, les inscriptions rajoutées.

La documentation
Livres, archives, photos, catalogues d'expositions et tous documents sur le peintre sont indispensables pour des recherches plus approfondies.

Le catalogue raisonné
Permet de regrouper toutes les oeuvres de l'artiste. La photographie et la description de chaque oeuvre donnent la possibilité à l'expert de faire des comparaisons avec l'oeuvre qu'il doit examiner. L'autorité de cet ouvrage important devient réellement effective s'il n'est pas contesté. Il arrive que des ouvrages anciens soient repris par de nouveaux experts spécialistes qui décident de retirer ou d'apporter de nouvelles oeuvres dans leur catalogue ou dans le supplèment en préparation. Le catalogue raisonné est l'instrument du savoir et du pouvoir de l'expertise. Encore une fois, la personnalité et la compétence de l'expert ou du cataloguiste jouent un rôle déterminant.

Les procédés scientifiques
Si des doutes subsistent pour l'authentification d'une oeuvre, l'expert doit continuer ses recherches, demander leur avis à d'autres hommes de l'art ou soumettre le tableau à un laboratoire pour des analyses scientifiques.
- La microphotographie à l'aide d'une loupe binoculaire ou d'un microscope agrandit un détail.
- Les rayons infra-rouges, proches de la lumière, mais invisibles à notre rétine permettent l'analyse des vernis et des signatures anciennes.
- Les rayons X ou Röntgen pénétrent dans les couches picturales jusqu'à la préparation du support et permettent de découvrir une oeuvre dissimulée sous la couche supérieure.
- L'analyse chimique des pigments pour retrouver les produits et matériaux utilisés à l'époque de l'artiste.
- La microsonde électronique de Castaing donne une analyse ponctuelle par balayage des couches de peinture.
- La datation par le carbone 14 permet pour des tableaux anciens d'identifier des faux récents.
- La photographie multi-spectrale.
Malgré toutes ces techniques sophistiquées et coûteuses, les analyses scientifiques n'apportent pas de certitude formelle, mais permettent de confirmer ou d'infirmer un résultat d'analyse. Elles ne sont pas la panacée.

En définitive, c'est l'expert qui donne son ultime conviction et conserve son libre-arbitre.

La provenance de l'oeuvre
Les tableaux de Maîtres ont souvent une provenance, un pédigrée. Des propriétaires prestigieux, une collection célèbre, influent sur l'authenticité et la valeur de l'oeuvre. L'origine de l'objet reflète son époque. La provenance nous donne l'historique de l'oeuvre. Elle permet d'éviter l'acquisition d'une oeuvre douteuse ou volée. Les tableaux n'arrivent pas par hasard sur le marché de l'art. Parfois, ces tableaux oubliés sont retrouvés dans un grenier, une brocante ou une vente publique. Si le tableau n'a pas de provenance, l'expert doit être vigilant et entreprendre une analyse approfondie. Dans certains cas, l'expert retrouve le tableau concerné dans le catalogue raisonné, dans des livres d'art, des catalogues d'exposition, des archives. Il lui suffit de confirmer qu'il s'agisse de la même oeuvre originale. Un tableau découvert par un expert peut faire l'objet d'une publication accompagnée d'une analyse descriptive, analytique et comparative.

L'état de conservation du tableau
L'expert détermine l'état de conservation du tableau et peut donner des conseils sur d'éventuels nettoyages, devernissages, restaurations ou sur la protection du tableau. D'une manière générale, un tableau peut être restauré tous les 100 ans. Pour qu'il soit toujours considéré comme de la main de l'artiste, on admet une ou des restaurations qui ne doivent pas dépasser 20% de l'ensemble de l'oeuvre. A condition que celles-ci ne soient pas placées sur l'un des élèments les plus importants du tableau.
Nous devons nous adresser à des restaurateurs très expérimentés. Il y a un risque de nettoyer un tableau, d'ôter sa patine, d'enlever son vernis pour accèder aux parties altérées, craquelées et parfois dejà compromises par d'anciennes restaurations. Certains tableaux ont été nettoyés de manière irrémédiable et tellement restaurés qu'il ne reste pratiquement plus rien de l'oeuvre originale. La restaturation conservative et reversible permet de retrouver les couleurs d'origine, de reconstituer la structure du tableau. Dans le cas d'une toile affaiblie, un rentoilage s'avère nécessaire.

L'estimation ou l'évaluation de l'oeuvre
L'expert indique un prix par référence aux ventes publiques. Il calcule une valeur de réalisation exprimé dans le cadre d'une fourchette de prix. Cette estimation ne peut être fiable à 100%. Le prix des oeuvres d'art en ventes publiques est aléatoire. Dans les temps incertains que nous traversons, l'expert retrouve un rôle essentiel, celui de savoir estimer une oeuvre suivant sa cote réelle sur le marché de l'art.



>> Rubrique : le Certificat d'Authenticité










Etude à la lumiere rasante









Analyse scientifique
des pigments









Examen à la lampe de wood









Connaître l'écriture
du peintre...